fbq('track', 'AddToCart');

Pourquoi l’ioniseur est la meilleure manière d’obtenir de l’hydrogène ?

Une bonne quantité cible pour l’apport quotidien en H2 est de 2 mg / jour. La quantité d’eau requise pour y parvenir dépend de la concentration de H2 dans l’eau. 1 litre de 1ppm d’eau = 1 mg de H2 et nécessiterait de boire 2 litres par jour, mais si un ioniseur produit 0,5 ppm (ce qui est typique), alors il vous faudrait donc boire environ 4 litres pour obtenir ces 2 mg de H2…

Si vous receviez votre H2 d’un ioniseur, combien d’eau d’hydrogène boire pour en obtenir les bénéfices ?

Les effets dépendent à la fois de la concentration d’hydrogène moléculaire dans l’eau et de la quantité d’eau absorbée

Selon Tyler Le Baron, Directeur de la Fondation de l’Hydrogène Moléculaire [3], une bonne quantité cible pour l’apport quotidien en H2 est de 2 mg / jour. La quantité d’eau requise pour y parvenir dépend de la concentration de H2 dans l’eau. 1 litre de 1 ppm d’eau = 1 mg de H2 et nécessiterait de boire 2 litres par jour, mais vous devriez boire 4 litres d’eau de 0,5 ppm pour ingérer 2 mg.

2 mg N’EST PAS une quantité minimale nécessaire, cela semble simplement être la quantité qui est généralement utilisée dans les études humaines, ce qui montre des effets thérapeutiques. Dans certains cas (c’est-à-dire des maladies) et chez certaines personnes (par exemple, taille, génétique, alimentation, etc., la quantité peut être beaucoup plus faible ou beaucoup plus élevée.

Combien d'eau d'hydrogène boire pour en obtenir les bénéfices

Quantification de la concentration minimum de H2 requise pour susciter des effets biologiques

Selon des études médicales citées dans les sources, en quantifiant la quantité de H2 administrée dans des expériences animales, il est possible de spéculer sur la dose de H2 nécessaire pour des effets biologiques in vivo. À partir d’études utilisant de l’eau enrichie en H2 (0,3 à 0,6 mM H2), une dose efficace de H2 peut être calculée approximativement en tant que produit de la concentration de H2 et de la quantité d’eau quotidienne ingérée. Compte tenu d’un modèle utilisant des animaux de 200 g et 20 ml d’apport d’eau enrichie tous les jours, le H2 ingéré serait de 3-6 × 10-5 mmol / g / jour, ce qui équivaut à 1,8-3,6 mmol / jour, pour un poids humain moyen (60 kg) ; Par conséquent, cela peut être la dose nécessaire pour obtenir des effets biologiques dans le cadre clinique.

Conformément à cette spéculation, il a été signalé que la consommation de 1,5 L d’eau enrichie en H2 (environ 0,6 mM) par jour pendant 8 semaines (soit 0,9 mmol de H2 ingéré par jour) a réduit le niveau du produit oxydant urinaire (malondialdehyde) et a augmenté le niveau de l’antioxydant (superoxyde dismutase ) chez les sujets atteints de syndrome métabolique [2]. En conséquence, on pense que cette dose peut être le minimum nécessaire pour provoquer tout effet clinique chez l’homme.

 GUIDE GRATUIT

En clair, les études humaines donnent généralement environ 1 à 3 mg de H2 comme quantité présentent des avantages statistiquement significatifs. Bien que la concentration efficace pour certaines personnes et certaines maladies soit plus faible et / ou plus élevée, ce sont ces doses qui ont apporté des bénéfices biologiques. Si votre eau a une concentration de 2 mg / L (équivalent à 2 ppm, parties par million), alors quatre litres vous donneront 4 mg de H2. 

Cependant, il faut reconnaitre que ce sujet est un domaine que les scientifiques étudient encore. L’eau toujours pose de nos jours un certain nombre de questions non résolues. Mais un fait très surprenant est que l’on rencontre régulièrement des exemples de personnes ayant exceptionnellement des effets positifs à des doses extrêmement faibles.

Est-ce que plus d’hydrogène est plus avantageux ?

Peut-être peut-être pas…. Il existe évidemment un montant minimum nécessaire pour offrir des avantages pour la santé, qui peut varier d’une personne à l’autre. Il est important de noter que vous ne pouvez pas obtenir trop d’hydrogène, car il ne s’accumule pas dans votre système. Vous l’exhumerez. Dans de nombreux cas, il existe un effet dose-dépendante clair, c’est-à-dire que plus il y a d’hydrogène mieux c’est ou plus son effet est important. Il existe également de nombreux rapports anecdotiques qui suggèrent que consommer plus d’hydrogène peut offrir encore plus d’avantages. Mais il faudra attendre plus de recherches dans ce domaine.

Combien d'eau d'hydrogène boire pour en obtenir les bénéfices

Ioniseur d’eau

Conclusion

Les études médicales au Japon avec des appareils japonais les plus courants démontrent que l’eau ionisée alcaline d’un ioniseur de faible concentration d’hydrogène (≈ 0.2 ppm) ne peut pas offrir les avantages d’un niveau thérapeutique minimum d’hydrogène (≈1.5 ppm)*.

Vous avez donc tout intérêt à choisir un ioniseur de qualité certifiée, afin d’obtenir une concentration désirée de façon constante dans le temps et la durée. La mesure d’un niveau antioxydant (ORP négative) indique la présence de H2, mais ne signifie pas que les niveaux d’H2 soient thérapeutiques.

1 – Durée de vie moyenne d’H2 dissous

Comme l’ouverture d’une canette de soude, dès que l’eau H2 est exposée aux gaz atmosphériques normaux et à la pression, la concentration de H2 diminue jusqu’à ce qu’elle soit à l’équilibre avec la pression partielle de H2 dans l’atmosphère, ce qui serait une concentration de 8,67 x 10-7 mg / L. Parce que l’hydrogène gazeux est la plus petite molécule de l’univers, il pourra également se diffuser à travers tout le plastique et bien d’autres contenants. L’hydrogène a donc le taux d’effusion le plus élevé de tous les gaz.

Le taux d’exsolution et de dissipation de H2 de l’eau est directement affecté principalement par la température, l’agitation et la surface. Un récipient ouvert de 500 ml d’hydrogène dissous a une demi-vie d’environ deux heures. Par conséquent, s’il est laissé à l’extérieur sans turbulence à température ambiante avec une concentration initiale en H2 de 1,6 mg / L, la concentration serait probablement d’environ 0,8 mg / L après deux heures. Cependant, le taux de dissipation n’est pas exactement linéaire.

2 – Précisions sur la concentration en hydrogène gazeux (H2)

La concentration en hydrogène gazeux (H2) est souvent rapportée en molarité (moles / litre (M) ou milimoles / L mM), parties par million (ppm), parties par milliard (ppb) ou milligrammes par litre (mg / L). En concentrations diluées, 1 ppm est à peu près égal à 1 mg / L et ils sont souvent utilisés de manière interchangeable. La masse molaire d’hydrogène moléculaire est d’environ 2 mg / milimole et donc 1 mg est à peu près identique à 0,5 moles, de sorte que 1 ppm / 1 mg / L ≈ 0,5 mM.

La concentration d’hydrogène gazeux (H2) dans de l’eau classique (par exemple, le robinet, la bouteille, la filtration, etc.) est d’environ 8,65 x 10-7 mg / L. En d’autres termes, il y a moins d’un huit millionième de mg de H2. Il n’y a donc aucune valeur thérapeutique de H2 à une concentration aussi faible dans l’eau filtrée normale. Les études utilisant de l’hydrogène gazeux dissous dans l’eau vont de 0,5 mg / L à 1,6+ mg / L, la plupart des études utilisant une concentration proche de 1,6 mg / L (0,8 mM). Dans la littérature scientifique, la concentration de 1,6 mg / L (1,6 ppm ou 0,8 mM) est considérée comme la concentration à « saturation »

3 – Sources : 

Effect of molecular hydrogen saturated alkaline electrolyzed water on disuse muscle atrophy in gastrocnemius muscle.
The hydrogen molecule as antioxidant therapy: clinical application in hemodialysis and perspectives
– Hydrogène Molecular Institute

By | 2017-09-05T20:47:50+00:00 mai 22nd, 2017|Categories: Bien-être et santé, Eau & Hydrogène| 0 commentaire

Laisser un commentaire

8 Partages
Partagez
+1