fbq('track', 'AddToCart');

Le phénomène de réajustement élimination

//Le phénomène de réajustement élimination

Le phénomène de réajustement élimination

A quel phénomène de « réajustement » ou symptômes s’attendre lorsque l’on améliore sa nutrition ou sa boisson ?

eaukangen.fr

Que signifie améliorer sa nutrition ou sa boisson ?


Cela signifie l’introduction de nourriture de qualité supérieure à la place d’une nourriture de qualité inférieure. Par exemple, si une personne remplace une nourriture riche en protéine tel que le porc pour du bœuf ; le bœuf peut être considéré supérieur entre ces deux viandes car plus digeste, moins saturé de gras dans son contenu, etc… – Le poulet est supérieur au bœuf, et le poisson supérieur au poulet à cause de sa digestibilité rapide et son contenu peu élevé en gras. Parmi tous les nutriments nécessaires à reconstruire une santé, les pois de Lima, les lentilles, et les pois chiches sont supérieurs. En continuant de monter plus haut dans l’échelle de qualité, nous commençons à inclure des aliments riches en protéine, lesquels peuvent se manger sans être cuisinés, tel que les fromages au lait cru et non-salés. Puis les noix et les graines mangées dans leurs états naturels (brut non-salés). Pour résumer: Plus notre nourriture est proche de son état naturel (comme elle a été formée), plus sa qualité est supérieure. Dans cet état là, tous les enzymes sont intacts. Les acides aminés sont dans leurs meilleures formes. Les minéraux, vitamines, traces des éléments, hydrocarbonates et « toutes forces vivantes » sont présentes. Cette force vivante, en retour, est capable de reproduire des tissus sains.
La qualité d’un programme nutritionnel est aussi améliorée par l’exclusion de substances toxiques telles que le café, thé, chocolat, sel, poivre, etc… Cigarettes, alcool et autres produits chimiques…

 

Quelle est la relation entre la qualité de notre nourriture et notre guérison quand nous faisons face à la maladie ?

Plus la qualité des aliments que nous mangeons est supérieure, plus rapidement nous guérissons des maladies à condition de pouvoir digérer et assimiler correctement.


Et, que se passe t-il quand une personne suit cette règle et fait des progrès dans la qualité de la nourriture qu’elle consomme ?


Des choses remarquables commencent à se produire dans le corps ainsi que dans l’esprit. L’intelligence étonnante présente dans chaque cellule du corps et la sagesse du corps dans son fonctionnement deviennent immédiatement évidentes. La règle peut être décrite de cette manière: Quand la qualité de la nourriture qui arrive dans notre corps est d’une qualité supérieure aux tissus dont le corps est composé, le corps commence à se débarrasser des substances et des tissus de qualité inférieure, afin de faire de la place pour des tissus nouveaux et sains. CECI EST LE PLAN DE LA NATURE. Le corps est très sélectif et vise TOUJOURS l’amélioration pour une meilleure santé. Le corps essai TOUJOURS de produire la santé et il le fera TOUJOURS, à moins que notre interférence soit trop forte. A ce moment là seulement, nous échouons de récupérer et dégénérons encore plus dans la maladie. La nature auto-guérissante d’un grand nombre de conditions tel que rhumes, fièvres, coupures, enflures, blessures, etc., donne des exemples sans fin comment le corps tend vers la santé – TOUJOURS, à moins que l’on fasse quelque chose pour arrêter le processus.

Quels sont les symptômes ou signes qui deviennent évidents quand nous commençons, premièrement à supprimer les nourritures de basse qualité, puis introduisons de la nourriture de qualité supérieure – Celle qui est plus vivante, plus naturelle que celle dont nous avons l’habitude?


Quand l’utilisation d’un stimulant toxique comme le café, le thé, le chocolat ou cacao est soudainement arrêté, les maux de tête sont fréquents et un abandon se produit. Ceci se produit à cause du rejet par le corps des toxines que l’on appelle caféine et théobromine, lesquelles sont éliminées des tissus, et transportées à travers la circulation sanguine. Avant que ces agents nocifs atteignent leur destination finale pour l’élimination, ces irritants s’enregistrent dans notre conscience en tant que douleur – en d’autres mots, un mal de tête. Cet état de déception et d’inconfort est du a l’action moins rapide du coeur, c’est à dire la phase de repos d’un cœur qui a été stimulé par des actions plus rapides imposés par certains poisons appelles stimulants. Les battements de coeur (ou pouls) plus rapides produisent une sensation d’euphorie, et les battements du cœur plus lents produisent un état d’esprit plus déprimé. En général, dans les trois jours, les symptômes disparaissent et nous nous sentons plus fort à cause de la récupération qui s’en suit.
Dans une mesure moins grande, le même processus se produit quand nous abandonnons les nourritures de qualité inférieure et les remplaçons avec des aliments meilleurs. Les nourritures de basse qualité ont subi plus de préparations. En conséquence, le retrait de stimulation qui suit l’abandonnement des aliments de qualité inférieure, produit une action plus lente du cœur, une phase de repos, qui s’inscrit dans l’esprit comme une phase de relaxation ou une réduction d’énergie. Cette déception initiale dure à peu prés dix jours ou un peu plus, et est suivit par une augmentation de force, un sentiment de diminution de stress et un meilleur bien-être.
Maintenant, retournons aux symptômes qui se produisent dans le processus de régénération.
Une personne qui commence un meilleur régime et qui après trois jours à une semaine, abandonne en disant:  » Oh! Je me suis mieux senti avant. Ce nouveau régime me rend faible ». Cette personne aura échoué car elle n’aura pas donné à son corps une chance de s’ajuster et de compléter sa première phase d’action: Récupération /Convalescence.
Si elle avait attendu un peu plus, elle aurait commencé à se sentir bien mieux qu’avant d’avoir commencé.
Pendant cette phase initiale (durant à peu prés 10 jours en moyenne – à plusieurs semaines pour d’autres), les énergies vitales, qui sont en général dans la périphérie ou parties externes du corps tel que les muscles et la peau, commencent à se déplacer vers les organes vitaux et commencent la reconstruction. Cet aiguillage de la plupart de l’énergie vers les régions internes produit une sensation d’avoir moins d’énergie dans les muscles, et l’esprit interprète cela comme une faiblesse. En fait, l’énergie est augmentée, mais la plus grande partie est en train d‘être utilisée pour reconstruire les organes les plus importants, et pour cette raison une énergie faible est disponible pour les efforts musculaires. Toute faiblesse ressentie ici n’est pas une vraie faiblesse, mais simplement un redéploiement des forces vers les parties internes plus importantes. Il est important, à ce moment là, que la personne arrête de dépenser ou de gaspiller son énergie, se repose et dorme plus. CETTE PHASE EST CRUCIALE et si la personne à recours à des stimulants de n’importe quel genre, elle avortera et bloquera l’intention régénératrice du corps. Il est important qu’elle ait de la patience et de la foi. Après un temps, elle aura une augmentation d’énergie, qui excédera de loin ce qu’elle ressentait avant d’avoir commencé ce nouveau programme.
Le succès de la guérison et l’amélioration de notre santé dépendent de la compréhension correcte du point suivant:
· la réalisation que notre corps est en train d’utiliser ses énergies premières dans des travaux internes plus importants et qu’il ne les dépense pas dans du travail externe impliquant des mouvements musculaires.
Soyez sage, reposez vous et relaxez-vous pendant cette période. Mettez un peu de coté votre travail et vos obligations sociales jusqu’a que vous sortiez du bois.


Le phénomène de « réajustement »

 

En continuant un régime amélioré et en augmentant graduellement la qualité de la nourriture, des symptômes intéressants commencent à apparaitre chez une personne.


Le corps commence un processus appelé « réajustement ». L’intelligence cellulaire raisonne comme suivant:
« Oh! Regarde tous ces nutriments excellents qui arrivent. Que c’est merveilleux, maintenant nous avons une chance de nous débarrasser de cette vieille poubelle et de nous reconstruire une belle et nouvelle maison. Commençons immédiatement.
Débarrassons-nous de cet excès de bile dans le foie et dans la vésicule, et envoyons-le aux intestins pour être éliminé. Déménageons
Cette graisse des artères, veines et capillaires. Ces masses puantes, gazeuses, et stupéfiantes sont restées ici trop longtemps. Allez dehors! Ces dépôts d’arthrite dans les joints ont besoin d ‘être nettoyés. Débarrassons nous de ces préservateurs de nourriture, aspirines, pilules et drogues irritantes, et en même temps de ces autres masses de graisses qui nous ont rendu la vie si pesante trop longtemps. Avançons et continuons à avancer jusqu’à ce que le boulot soit finit, jusqu’à que nous ayons une belle maison. Et ensuite nous la garderons cette belle maison idéale. »
Pendant cette première phase appelée plus formellement catabolisme, l’accent est sur l’élimination, ou dissolution du tissu. Pendant cette période, le corps « enlève les cendres de la fournaise en préparation pour faire un meilleur feu ». Le focus est sur le détartrage des obstructions grossières et immédiates du corps. Les déchets sont jetés plus rapidement. Cela devient évident dans la perte de poids. Cette phase persiste pour un temps et, est suivit par la seconde phase: Stabilisation
Pendant cette phase, le poids reste plus ou moins stable. La quantité de substances déchets qui est rejetée chaque jour est égale à la quantité de tissu qui sont en train d ‘être formé et remplacé grâce aux aliments nouveaux et plus essentiels. Ceci se produit après que l’excès de substances obstructives dans les tissus a été éliminé. Cette étape persiste pour un temps et, est remplacée par une troisième phase, une période de développement appelée plus formellement anabolisme, dans laquelle le poids augmente, même si le régime est plus faible en calories qu’avant. A ce point, la plupart des déchets interférant ont été encore plus éliminés. Les tissus qui ont été formés depuis le début de ce nouveau régime ont augmenté en qualité, sont plus durables et ne se brisent pas facilement. De plus, les nouveaux tissus sont maintenant formés plus rapidement, ceci dû à une meilleure assimilation rendue possible par les aliments de qualité supérieure. A mesure que les besoins du corps pour les quantités habituelles de nourriture diminuent, nous sommes capables de maintenir notre poids et d’augmenter notre énergie avec moins de nourriture. Beaucoup sont capables de fonctionner très efficacement avec deux repas/jours et éventuellement même un repas/jour. A mesure que le corps augmente progressivement en efficacité et diminue les effondrements de tissus sous le travail, nous avons besoin de moins en moins de nourriture pour nous maintenir en vie. Plus le pourcentage d’aliments crus est élevé ou augmenté dans la consommation d’une personne, plus lentement est la détérioration des tissus vers laquelle nous évoluons tous.
Pour en revenir aux symptômes qui se produisent lors d’un programme nutritionnel supérieur. Les gens qui ont eu tendances dans le passé à avoir des irritations cutanées ou des irruptions répétées auront fréquemment tendance d’éliminer poisons et médicaments nocifs par la peau sous forme de nouvelles irritations ou irruptions. Si elles vont chez un docteur, qui n’est pas familiarisé avec cet aspect de la nutrition, Il diagnostiquera cela comme une allergie…
Ou simplement un problème d’acné. La personne demandera alors: « Comment cela se fait-il? Je mange beaucoup mieux qu’avant, et je m’aggrave? » Ils ne comprennent pas que le corps est en train de se « réajuster ». La peau est en train de devenir plus vivante et plus active. La peau est en train de rejeter plus de poisons, plus rapidement, maintenant que le corps a plus d’énergie. Ces toxines en étant rejetées vous sauvent de maladies encore plus sérieuses, possiblement une hépatite, un mal-fonctionnement des reins, maladie du sang, maladie du cœur, arthrite, dégénération nerveuse, ou même un cancer selon vos faiblesses structurelles ou héréditaires.
Pour certaines personnes, les rhumes et les fièvres, qui ne se sont pas produites depuis longtemps apparaissent.

CELA EST LA MANIÈRE DE LA NATURE DE FAIRE LE MÉNAGE. Comprenez que ces actions sont constructives, même si inconfortables dans le moment.

N’ESSAYEZ PAS mais SURTOUT PAS d’arrêter ces symptômes avec l’utilisation de certains médicaments. Ces symptômes font parti du processus de guérison. Ils ne sont PAS des conditions de carence ou des manifestations allergiques, PAS si vous mangez proprement en qualité et en quantité. Voila ou les conseils expérimentés sont de grande valeur: dans le plus confus de tous les sujets, celle de la relation entre la nutrition, la santé et la maladie. Malheureusement, il y a très peu de livres présents aujourd’hui qui donnent une assistance complète au lecteur moyen.

LES CHANGEMENTS QUI PEUVENT SE PRODUIRE :

· Les maux de têtes peuvent se produire au commencement
· Fièvre et/ou rhumes aussi peuvent apparaitre
· La peau peut subir des irruptions
· Il peut y avoir un court intervalle d‘élimination fécal abondante, des diarrhées occasionnelles
· Diminution des activités
· Nervosité et faiblesse
· Irritation ou négativité
· Besoin fréquent d’uriner, etc.

Cependant, la grande majorité des gens trouvent ces réactions tolérables et sont encouragés à les supporter patiemment à cause des améliorations qui se sont déjà produite et qui sont de plus en plus évidentes chaque jour. Ces actions sont une force d’inspiration pour eux.
Ces symptômes varient aussi en accord avec les substances qui sont éliminées, la condition des organes impliqués dans l’élimination, et le taux d’énergie que vous avez de disponible. Plus vous vous reposez et dormez quand ces symptômes sont présents, plus faibles ils deviennent et plus rapidement ils seront terminés. Soyez heureux de voir et d’avoir ces symptômes. Ceux qui ont les réactions et pires symptômes et continuent jusqu’à une fin réussie, sont ceux qui éviteront les pires maladies lesquelles auraient pu éventuellement se développer s’ils avaient continué leurs habitudes alimentaires négligentes.
Rappelez vous aussi que le corps est d’une nature cyclique, est que la santé revient dans une série de cycles graduellement diminués.
Vous vous sentez mieux, une réaction se produit et vous ne vous sentez pas bien pour un court moment. Vous guérissez sans rien prendre de spécial, et vous vous remontez. Puis quelque temps plus tard une autre réaction se produit, plus douce que la première. Vous guérissez et vous vous remontez encore mieux. Il en va ainsi: chaque réaction plus douce que la précédente à mesure que le corps devient plus pur, plus courte en durée que la précédente et suivit aussi par une période de bonne santé et de bien être de plus en plus longue à chaque fois. Ceci jusqu’à que vous atteignez le droit plateau d’une santé vibrante. A ce moment là, vous devenez relativement libre de toute maladie et vous êtes remplis d’une joie, vie, bonheur toujours en augmentation qui vient d’un bien être pur.

 

Dr. Stanley S. Bass, New York
(N.D. D.C. Ph.C., Ph.D., D.O., D.Sc., D.D.)
 

 

By | 2017-09-05T12:31:25+00:00 juillet 24th, 2013|Categories: Études et recherches| 0 commentaire

Laisser un commentaire

1 Partages
Partagez
+1